<< retour 
 


A bientôt 23 ans Thomas Uldry s'est inscrit au registre professionnel en tant que photographe indépendant. Le Versoisien multiplie désormais les occasions pour présenter son travail au plus grand nombre. Fin janvier, il a d'ailleurs monté une exposition à la maison du Charron dans laquelle il présentait une série de photos de nature, mais aussi de paysages. Résultat, une première photo vendue. C'est un début.
Il faut dire que le jeune homme n'a pas choisi la facilité, "photographe c'est un métier difficile", reconnaît-il. Des grands professionnels, il y en a déjà beaucoup. Moi, je suis au début de ma carrière et je dois encore manger de la soupe", lance-t-il dans un rire. Je n'ai vraiment pas la prétention de sortir du lot pour l'instant, mais un jour sait-on jamais..."

Né à Brive la Gaillarde Thomas élit domicile à Versoix il y a quinzaine d'années. Après une maturité technique section chimie et une première expérience réussie dans ce domaine, il choisit pourtant la photographie, une passion qu'il entretient depuis l'âge de 12 ans. En parallèle, le jeune homme s’intéresse également à la nature et en particulier à la paléontologie et aux fossiles. Membre de la Société Genevoise des Amateurs de Minéralogie (La Sgam), il se balade dans la région avec son club et se spécialise dans la photographie de l'infiniment petit : la macrophotographie. Depuis, son terrain de jeu favori est devenu la forêt de Versoix. "Je me promène souvent jusqu'à la douane de Versonnex. La forêt c'est un monde et comme j'aime la macro j'ai l'impression d'être Gulliver au milieu des Lilliputiens. Au fil de ses randonnées, il croise des serpents, des insectes mais aussi des fleurs qu’il capture dans son boitier. "Depuis que je m'intéresse à l'univers de l'infiniment petit, je marche différemment, de peur d'écraser quelque chose d'important. C'est pourquoi je me déplace souvent la tête baissée."

Aujourd’hui le jeune homme s’intéresse à tous les types de reportages, réalise des portraits, prend des clichés d'architecture. Et c'est avec fierté qu'il annonce avoir décroché son premier mandat. Une candidate du rallye des Gazelles, une épreuve automobile 100% féminine qui se déroule dans le désert marocain, lui a demandé de couvrir ses préparatifs. Le photographe s’est donc rendu à Sète les 18 et 19 mars derniers avant que la sportive se déplace au Maroc. C'est avec l'angoisse de celui qui veut bien faire et l'excitation de ce premier challenge que Thomas est parti couvrir l’événement. Avec un sac rempli d'objectifs et une idée précise de son métier: "Dans la vie, on n'a pas vraiment le temps de s'arrêter. Le photographe, lui, doit présenter un regard différent. Regarder une photo doit permettre de s'évader, de respirer. C'est ce qui me plaît."

Son site internet : www.thomphotos.fr
© photos: Thomas Uldry.