<< retour 
 
La direction de la Crèche a convié les parents à une soirée d’information le lundi 7 décembre suite à l’évènement survenu dans les locaux le jeudi 3 décembre. L’échappement de gaz de combustion, ayant pour origine un défaut de l’installation de chauffage de l'établissement, avait mobilisé un important dispositif médical. Heureusement, aucune victime n’a été déplorée mais l’émotion fut vive pour tous, les parents en particulier.

La direction de l'institution, la présidente de la fondation, le médecin adjoint responsable de la Brigade sanitaire cantonale, une pédiatre du Service de santé de l’enfance et de la jeunesse ont participé à cette séance ainsi que M. Malek-Asghar, maire de Versoix et Mme Enhas, Vice-Maire, ainsi que plusieurs chefs de service de la Mairie. Le public, venu en nombre, était composé essentiellement de parents et d'éducateurs/trices des Vers à soie.

Un point de situation technique a été effectué par le personnel de la Mairie. Le médecin adjoint responsable de la Brigade sanitaire cantonale est également intervenu pour décrire le déroulement de l’intervention et au sujet de la communication envers les parents. Mme Rességuier, directrice de la crèche a annoncé la réouverture de l'établissement dès le mardi 8 décembre, en précisant qu'une chaudière extérieure avait été mise en place. De nombreux parents et des éducateurs/trices se sont exprimés tout au long de la soirée, en posant de nombreuses questions. L'émotion était palpable. Des applaudissements ont retenti à plusieurs reprises pour remercier tant les secours que les éducateurs/trices. Une évaluation de la situation sur le plan technique est en cours, pour assurer une remise en route de la chaudière, sous le contrôle des Services cantonaux compétents, et un rapport de sécurité précis sur cette situation et le déroulement des faits a été demandé par la Mairie. La fondation va aviser les parents des résultats et un représentant des parents a été désigné pour être informé et suivre les mesures correctrices prises. L’objectif est évidemment qu’un tel évènement ne puisse pas se reproduire.