<< retour 
 

Lancée en 2011, la Forge s’est désormais fait un nom à Versoix. Et pour cause. Cette antenne d’insertion socio-professionnelle permet aux jeunes libérés de la scolarité obligatoire de bénéficier d’un coaching gratuit, personnalisé et confidentiel avec une professionnelle. L’objectif est de permettre aux 15-25 ans, de se former, de décrocher un emploi, de reprendre une activité ou une scolarité. La mise en place de cette prestation du Service Social, jeunesse a déjà permis a environ deux cents jeunes de bénéficier d’un soutien.
Rien qu’en 2015, soixante Versoisiens ou Versoisiennes ont fait appel à la Forge. Neuf d’entre eux ont décroché un CFC, trois sont en AFP (attestation de formation professionnelle), deux ont trouvé un emploi et quatre sont entrés dans diverses formation. Au total 21 jeunes ont trouvé une solution! Durant l’année 2015, seize ados ont bénéficié de stages (701 jours au total).
Lorsqu’ils frappent à la porte de cette structure, située route de Sauverny, 2, Madame Véronique Villars leur propose dans un premier temps un bilan de compétences qui leur permet de mettre en évidence des points forts dont ils n’ont pas forcément conscience et d’autres sur lesquels il faut travailler. Elle a également constitué un carnet d’adresse d’une centaine d’entreprises de Versoix et de la région qu’elle contacte en fonction des profils rencontrés.
Pour en savoir plus sur la Forge, contactez directement Véronique Villars, responsable de cette antenne, joignable tous les jours sauf le lundi au 022 775 66 82. ou adressez-vous au secrétariat du Service social, jeunesse au 022 775 66 58.

Trois expériences réussie avec la Forge

Marie Leu
«J’hésitais sur mon orientation professionnelle. J’ai passé un test d’évaluation et d’orientation avec la Forge.
J’ai pris confiance et me suis m’inscrite aux examens de la haute école de santé. J’ai réussi l’entrée et je commence les cours».

Killian Catala
«J’ai bénéficié du réseau de la Forge tout en redéfinissant mon objectif professionnel. A savoir réussir ma matu spécialisée et entrer à la Haute école de travail social. J’ai débuté l’ECG du soir et travaille en complément comme aide éducateur au sein de la crèche des Vers à Soie.»
Diogo

Machado
«Je m’étais engagé dans une voie qui n’était pas la mienne, celle de mécatronicien. J’ai fait appel à la Forge pour me réorienter et ai pu bénéficier de leurs contacts. J’ai débuté un CFC de cuisinier à la Résidence Bon-Séjour qui me plaît beaucoup».