<< retour 
 
le ven 2 déc 2016 à 21h00

Si MalDraCor est un médicament, alors il soigne tous les états d’âme. Sans effet secondaire.

Si MalDraCor est un met, il vous apportera des saveurs aux dominantes jazz et latines. Compositions originales et quelques classiques bien choisis et le menu est fait.

Si MalDraCor est un navire, vous serez certains d’accoster en des rivages accueillants. Ce sera plutôt une felouque vu l’instrumentation pratique et mobile.

 

Philippe Dragonetti - guitare

Philippe Cornaz - vibraphone

Ivor Malherbe - contrebasse