<< retour 
 
du ven 4 nov au dim 13 nov 2016

De la musique à la céramique
Pour l’artiste brésilien, musique et céramique contiennent des rimes riches. Guitariste de réputation internationale, professeur à la Haute École de musique de Lausanne, Dagoberto Linhares a découvert le travail de la terre il y a 15 ans. D’un art impalpable, il passe à la matière qu’il estompe avant de jouer avec le feu. Car pour lui c’est un jeu entre le matériau, la sciure, le bois, les oxydes et la flamme. Cette technique du raku et de la terre sigillée a été découverte au gré des rencontres, et les expériences autodidactes ont débouché sur des véritables trouvailles avec une symphonie de matières, d’effets se mariant aux volumes. Les recherches flirtent avec le risque et les réussites n’en sont que meilleures dans ce jeu avec le hasard dirigé. Bustes et vases constituent un ensemble de grande qualité et témoignent de l’énergie multiple de l’artiste.

Texte de Jean-Marie Perrot, à l’occasion de l’exposition à la Galerie 23 réalisée à Beaune en 1992

Vernissage de l'exposition: vendredi 4 novembre, 18h- 20h, simultanément à l'ouverture officielle de la 8e édition du Festival International de Guitare de Versoix